poèmes très courts



POEMES TRES COURTS 


Critique

Le haïku
est la pire
forme poétique

Seuls

les écriveurs de haïkus
connaissent le vrai sens
de la constipation

Météo

quand j’écris des haïkus
j’oublie toujours de parler des saisons
mais je sais que c’est mal

Priorités

j’ai rencontré un type très sérieux :
il avait peur
d’oublier de respirer
  
Silence

quand j’étais petit
pour ne pas faire trop de bruit
je me tripotai juste le frein
entre le pouce et l’index
c’était long et un peu frustrant
mais parfaitement silencieux
 
Maniabilité

j’ai un ami qui a une énorme chose
je me demande toujours :
pour la paluche
est-ce qu’il la prend à deux mains ?
comme Excalibur ?
comme Durandal ?

Animosité

la plupart de mes ennemis
sentent mauvais
mais je leur pardonne

Remarque I

une chose que j’ai remarquée :
les gens musclés font souvent
de la musculation

Onan en emporte le vent

quand j’ai fini de me branler,
ma bite a ce petit air triste
qui me donne envie de lui faire un gros câlin.

Onan en emporte le vent II

ce qui est bien avec l’onanisme
c’est quand on atteint
l’universel


POEMES TRES COURTS INFIRMIERS


Tournée IV

Si les chariots de soins
Ne pesaient pas une demi-tonne
–Je veux dire
Quatre-vingt kilos
Le métier
Ne serait sans doute
Pas aussi gratifiant

Vocabulaire

Le goût du mot macchabée
Reste en bouche
Plus longtemps que les autres

Vocabulaire II

Le mot sondage
Fait davantage peur aux hommes
Qu’aux femmes

Vocabulaire III

L’adjectif petit
Est l’arme principale
De l’infirmière. 

Vocabulaire IV

Comme lorsqu'elle dit:
Je vais vous faire
Une petite piqûre

Alitement

Dans son dos, près des fesses
Se dessine une escarre – grosse
Comme un poing vide

Unité de Vie Protégée Spécifique

Hurlement du dément
Fin de journée
N’y va pas ou c’est pire

Patient pervers

L’algophile véritable
Hurle de plaisir
Quand on lui refait son tout petit pansement

L’unique

Le médecin chef fend le service
Suivi de ses internes
Comme le belluaire de ses fauves

Ponction

L’aiguille franchit, cherche
Tourne, trouve.
Bouillon de sang dans le tube.

Ponction II

Dans cet hôpital, aiguilles à l’ancienne :
On ne voit rien, il faut y aller
Au jugé.

Ponction III

Un jeune homme,
De belles veines, droites comme
Des autoroutes. Le rêve.

Ponction IV

Veines très superficielles,
Boursouflées, noueuses. 
Rien d’enthousiasmant.

Ponction V

Le sang coule goutte à goutte.
–Vous l’avez eue ? –Je suis
Dedans, mais ça va être long.

Ponction VI

Je pique au pied. Des fois,
Malheureusement,
Il vaut mieux.